14.5 C
Bruxelles
Jeudi, Mars 23, 2023

Il est du devoir de l'Inde de rajeunir la religion spirituelle éternelle : Sri Aurobindo

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ : Les informations et opinions reproduites dans les articles sont celles de ceux qui les énoncent et relèvent de leur propre responsabilité. La publication dans The European Times ne signifie pas automatiquement l'approbation du point de vue, mais le droit de l'exprimer.


1. La sagesse de Bharat : Nos dirigeants, y compris Pt. Nehru, Smt. Indira Gandhi, Sh. Modi et bien d'autres ont accepté Vivekananda, Gandhiji, Sri Aurobindo comme modèles. Pour le meilleur ou pour le pire, notre USP a jusqu'à présent été d'avoir des chefs spirituels comme guides et dirigeants. Sri Aurobindo, alors agnostique, a reçu une inspiration divine, alors qu'il était en prison pour être un combattant de la liberté. La voix divine lui a parlé de la grandeur du Sanatana Dharma, la religion éternelle, et de la mission de l'Inde, et du but même de son existence. Nous devons encore nous assurer que les personnes instruites respectent, étudient, s'imprègnent de cette sagesse spirituelle universelle, pour nous permettre de remplir notre devoir obligatoire en tant qu'Indien. Écoutons le discours qu'il a prononcé à sa sortie de prison : –

2. La vision du monde universelle de l'Unité : La voix divine me parla : « Je t'ai montré que je suis partout, en tous les hommes et en toutes choses, pour ceux qui luttent pour la patrie et pour ceux qui s'y opposent. Je travaille dans tout le monde et les hommes ne peuvent rien faire d'autre que m'aider dans mon but. Ce ne sont pas mes ennemis mais mes instruments. Dans toutes vos actions vous avancez sans savoir dans quel sens vous vous déplacez. Tu veux faire une chose et tu en fais une autre. Depuis longtemps je me prépare à ce soulèvement et maintenant le temps est venu et c'est moi qui le conduirai à son accomplissement ».

2.1 Le but même de l'Inde : Il poursuit : « La protection de la religion, la protection et le soulèvement devant le monde de la religion hindoue, c'est le travail qui nous attend. Mais qu'est-ce que la religion hindoue, que nous appelons Sanatana, éternelle ? On l'appelle religion hindoue uniquement parce que la nation hindoue l'a conservée, parce que dans cette péninsule elle a grandi dans l'isolement de la mer et de l'Himalaya, parce que dans cette terre sacrée et ancienne, il a été donné comme charge à la race aryenne de préserver à travers les âges. Mais elle n'est pas circonscrite aux confins d'un seul pays, elle n'appartient pas singulièrement et pour toujours à une partie bornée du monde.

Ce que nous appelons la religion hindoue est en réalité la religion éternelle, parce que c'est la religion universelle qui embrasse toutes les autres. Si une religion n'est pas universelle, elle ne peut pas être éternelle. Une religion étroite, une religion sectaire, une religion exclusive ne peut vivre que pour un temps limité et un but limité. C'est la seule religion: -

i) Qui peut triompher du matérialisme en incluant et en anticipant les découvertes de la science et les spéculations de la philosophie

ii) Qui imprime à l'humanité la proximité de Dieu avec nous et embrasse dans sa portée tous les moyens possibles par lesquels l'homme peut s'approcher de Dieu

iii) Qui insiste à chaque instant sur la vérité que toutes les religions reconnaissent qu'Il est en tous les hommes et en toutes choses et qu'en Lui nous nous mouvons et avons notre être

iv) Qui nous permet non seulement de comprendre et de croire cette vérité mais de la réaliser avec chaque partie de notre être

v) Qui montre au monde ce qu'est le monde, que c'est la Lila (jeu) de Vasudeva

vi) Qui montre comment nous pouvons jouer au mieux notre rôle dans cette Lila, ses lois les plus subtiles et ses règles les plus nobles

vii) Qui ne sépare pas la vie dans les moindres détails de la religion, qui sait ce qu'est l'immortalité et nous a totalement éloigné de la réalité de la mort ».

2.2 Besoin de leaders spirituels : Il termine : « C'est la parole qui a été mise dans ma bouche pour vous parler aujourd'hui. J'ai déjà parlé une fois en disant que ce mouvement de libération n'est pas politique ; le nationalisme n'est pas de la politique mais une religion, une croyance, une foi. Aujourd'hui, je dis que le nationalisme est le Sanatana dharma. La nation hindoue est née avec le Sanatana dharma ; avec elle, elle bouge et avec elle, elle grandit. Lorsque le Sanatana dharma décline, alors la nation décline. C'est le message que je dois vous adresser.

3. Les idées occidentales modernes que nous imitons - Mythe ou réalité ? Bon ou Mauvais? La vision du monde occidentale, basée sur leur propre culture et histoire matérialistes, soutient que seule leur religion idéologique, basée sur la croyance, est vraie ; mais pas apte à faire partie de l'école ! Pas universel, et pas assez scientifique, peut-être ! Ils soutiennent que les dirigeants sont oppressifs, asservissent les gens, ne permettent pas la liberté de vivre comme ils le souhaitent, etc. Ils se sont donc battus pour la liberté en croyant que les gens savent mieux (n'est-ce pas ?) choix. Mythe ou réalité ?

4. L'ancien idéal de Bharat avait été la règle des raja-rishis. La liberté est le but de l'humanité gagné par l'obéissance et la discipline ; ce n'est pas le début ! Nos dirigeants et nos enseignants étaient spirituellement mûrs, guidés par des voyants dotés d'une vision à long terme. Ils avaient l'autorité morale et la sagesse de rendre la justice équitablement et de créer des systèmes pour éduquer et guider la société pour qu'elle soit bonne. En fin de compte, seules quelques personnes peuvent être bonnes et être de bons dirigeants. Et il est plus facile d'identifier et d'éduquer les quelques-uns !

Si tous les hommes sont égaux, et que l'école est axée sur la connaissance de ceci et de cela, qui est désormais chargé de faire le bien et qui est de guider qui, et pourquoi ? Les idées modernes n'ont pas réussi à créer de bonnes personnes et à les placer à des postes de responsabilité. La politique de la démocratie peut-elle jamais réussir ? Pourquoi ne pas aussi apprendre de notre culture !

5. Et maintenant ? Espérons que l'école moderne fournira un milieu universitaire où les étudiants et les professeurs pourront discuter et explorer ouvertement les idéaux universels des religions, dépourvus de croyances idéologiques et s'établir dans l'habitude des pratiques quotidiennes d'auto-développement et devenir des Karma-yogis, inspirés à travailler pour bien de la société et grandissent de plus en plus dans des sentiments d'amour, d'attention, de sollicitude l'un envers l'autre.

Avertissement

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles de l'auteur.

- Publicité -

Plus de l'auteur

- Publicité -

Doit lire

- Publicité -

Derniers articles